Site officiel
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur DailyMotion Version mobile Boutique   Entreprises   Pronostics   


 
''Il faut se concentrer sur nous-mêmes''

Abdoulaye Touré

publié le 25 août 2017 par F.C. & J.J.

''Il faut se concentrer sur nous-mêmes''

Titulaire lors des trois premiers matches de la saison, Abdoulaye Touré est heureux de pouvoir enchaîner à ce niveau de compétition. "J'ai la confiance du coach et je fais tout pour la lui rendre sur le terrain, résume le milieu de terrain formé à la Jonelière qui sait aussi que les Canaris affronteront samedi l'une des meilleures équipes du championnat français. Ce n'est pas une équipe à prendre à la légère. Mais notre plus grand adversaire, c'est nous-même."

Avec 3 titularisations, la saison commence bien pour toi...
Abdoulaye Touré :
Depuis le début, j'ai la confiance du coach. J'essaie de lui rendre sur le terrain, et j'espère que ça va continuer.
Dans le foot, la concurrence est partout. Si Andrei Girotto nous a rejoint, c'est que c'est un bon joueur, il doit apporter un plus à l'équipe. Ca ne me perturbe pas plus que ça.

Peux-tu nous parler de Mouctar Diakhaby ?
Abdoulaye Touré :
C'est mon cousin. Nous avons grandi ensemble. En tant qu'homme, c'est une bonne personne. Je le considère comme mon petit frère. En tant que footballeur, il a beaucoup de qualité et il est en train de prouver qu'il mérite d'être à Lyon. Nous avons joué dans le même club, à Vertou, mais pas ensemble.

La victoire à Troyes vous a-t-elle libéré ?
Abdoulaye Touré :
Oui, mais ça n'est pas fini. Il reste un match avant la trêve. J'espère qu'on pourra aussi gagner à domicile, devant nos supporters.

Que faut-il craindre de Lyon ?
Abdoulaye Touré :
Ce n'est pas une équipe à prendre à la légère. Mais notre plus grand adversaire, c'est nous-même. On sait ce qu'on a à faire. Il faut plus se concentrer sur nous que sur l'adversaire.

Que gardes-tu du match de la saison dernière ?
Abdoulaye Touré :
Le positif, c'est que c'est la première fois que je jouais contre mon cousin, devant toute nos familles.
Sur le match, c'est humiliant, surtout à domicile. Je l'ai vécu comme un cauchemar. Je me souviens de m'être retourné à un moment donné et d'avoir vu le score sur le tableau d'affichage... à ce moment-là, on se dit que ce n'est pas possible et qu'il faut que ça se termine le plus vite possible. Les seuls responsables, ce sont les 11 joueurs sur le terrain, et personne d'autre.

La concurrence joue-t-elle, cette saison ?
Abdoulaye Touré :
En arrivant, le coach a rebattu toutes les cartes. On a vu lors des matches de préparation qu'il donnait sa chance à tout le monde. Certes, il y a de la concurrence, mais elle est saine.

Quels sont tes objectifs pour cette nouvelle saison ?
Abdoulaye Touré :
Je veux jouer. J'ai la chance de jouer, je dois donc tout faire pour garder ma place et éviter les blessures.
Je suis encore un jeune joueur. Je sais que je dois encore travailler.

La génération dont tu es issu évolue aujourd'hui en Ligue 1...
Abdoulaye Touré :
C'est une fierté. Ca prouve que le travail est récompensé. Il faut que ça dure et que les résultats suivent.


Voir aussi :

La fiche d'Abdoulaye TOURÉ >>


FC Nantes - Olympique Lyonnais

4ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 26 août 2017, 17h15 - Stade de la Beaujoire


23/11 - Stade Rennais - FC Nantes
23/11 - Féminines
23/11 - Académie
23/11 - Amiens SC - FC Nantes
23/11 - Musée des Canaris
23/11 - FC Nantes Campus League
22/11 - Supporters
22/11 - Coach Canari !
22/11 - Quizz
22/11 - #fasciNantes
22/11 - FC Nantes eSport League
22/11 - Derby à la Beaujoire
22/11 - Yellopark