''La qualité est là''

Christian Gourcuff

Le stage de préparation à Annecy - que les Canaris concluront par un premier match amical face à Nyon, samedi (17h) - approche de la fin. L'occasion de faire le point sur l'évolution du travail et du groupe avec Christian Gourcuff.



Le stage touche à sa fin, quel bilan en faites-vous ?
Christian Gourcuff :
C'est un peu banal de le dire parce que les stages √† cette √©poque de la saison se passent bien. Je suis tr√®s satisfait du travail effectu√©. Il y a une r√©elle qualit√©, pas trop de p√©pins - il y a eu des arr√™ts mais on a bien g√©r√© √ßa - et, ce qui est important dans ces stages, il y a une vraie qualit√© relationnelle dans ce groupe. On le voit √† l'entra√ģnement et √† chaque occasion o√Ļ ils vivent ensemble. Ce n'est pas surprenant car c'√©tait d√©j√† la caract√©ristique de ce groupe l'ann√©e derni√®re. Ca renforce l'esprit de groupe. Les objectifs √©taient l√† : la qualit√© du travail et cette qualit√© dans le groupe. Ce sera indispensable dans la saison.

La randonnée faisait-elle partie de ces moments de cohésion ?
C.G. :
Ce sont des activités annexes comme celle-là qui renforcent l'esprit de groupe, et pas seulement au niveau du groupe mais aussi du staff. Ca crée un esprit. C'est beaucoup plus intéressant que ce qu'on pourrait penser. Ce n'est pas simplement une promenade. La randonnée de mercredi restera toute la saison dans les esprits des uns et des autres.

Samedi, vous livrez votre premier match amical, après quatre mois d'interruption. Quels sont les objectifs ?
C.G. :
Ce sera une premi√®re √©valuation, m√™me si on le fait tous les jours. Ca permettra de voir o√Ļ on en est du travail et des principes collectifs. Les joueurs en ont aussi besoin. Ils ont besoin de jouer. Ce n'est pas la comp√©tition, mais il y a un besoin de se confronter √† une autre √©quipe. Ca fait partie de la motivation des joueurs. Je pense qu'ils sont impatients de jouer les matches amicaux. Je ne voulais pas le faire avant qu'on ait pass√© en revue tous les principes collectif. On entre maintenant dans une deuxi√®me phase o√Ļ tout ce travail doit √™tre valid√©. Ca me permettra aussi de voir o√Ļ en sont les uns et les autres sur le plan individuel. On est encore loin de la comp√©tition, il n'y a pas de hi√©rarchie clairement √©tablie. C'est pour eux la possibilit√© de se montrer avec un temps de jeu qui n''exc√©dera pas 45 minutes.

Etes-vous dans les temps de votre préparation ?
C.G. :
Je pense. Tous les coaches sont optimistes à ce moment de la saison. La planification était très rigoureuse, on s'y est tenu avec quelques petites adaptations. Mais pour le stage, on a fait le programme qui était prévu, sans trop de pépins sur le plan musculaire. Sur le plan tactique aussi, les bases sont données. L'année dernière, compte-tenu de mon arrivée tardive, ça s'était fait dans la saison, dans un contexte de compétition qui n'était pas le plus favorable. Là, on a eu le temps et on a encore le temps pour peaufiner ces automatismes.

Un mot sur les nouveaux joueurs qui ont pu s'intégrer ?
C.G. :
Ces joueurs ne sont pas des surprises parce que je les connaissais. Ils ont pu exprimer leurs qualités sur ce début de préparation. Je ne les attendais pas à ce niveau-là. Jean-Charles Castelleto est très positif, très dynamique. Il va beaucoup progresser. Il a envie, il aime le jeu... c'est un joueur très intéressant, même si on a de la concurrence en charnière centrale. Ca solidifie ce secteur de jeu. Et pour Pedro Chirivella, c'est vraiment le joueur qui cadre complètement avec le jeu qu'on veut mettre en place, très collectif, très intelligent dans la gestion du ballon, dans le jeu tout court, un joueur de passe que j'apprécie beaucoup. On le savait, mais lui-aussi je ne l'attendais pas à ce niveau-là. Il a démontré des qualités hors norme dans certaines circonstances.

Quels sont les objectifs de la suite de la préparation ?
C.G. :
Le handicap, c'est d'√©voluer avec un groupe √©largi. Ca nuit √† la qualit√© de l'entra√ģnement. Ce n'est pas souhaitable. Il faut qu'on travaille avec un groupe plus r√©duit pour √™tre plus efficaces. Et puis on va entrer dans une troisi√®me phase o√Ļ on va r√©duire le volume et augmenter l'intensit√©, et compl√©ter le travail par des matches amicaux qui sont des mises en situation plus effectives que celles √† l'entra√ģnement.

Par F.C. et J.J.