'Une vraie envie de proposer du jeu''

Christian Gourcuff

A deux jours du déplacement du FC Nantes sur le pelouse du Groupama Stadium de Lyon, afin d'y défier l'OL, pour le compte de la 7ème journée de Ligue 1 Conforama, Christian Gourcuff s'est présenté en conférence de presse pour faire le point sur le second gros rendez-vous de la semaine.



LENDEMAIN DE VICTOIRE

Christian GOURCUFF : "On est lucide, très content d'avoir gagné. Maintenant, personne ne s'enflamme ici mais les victoires permettent aussi de souder un groupe et un club. C'est très intéressant. On sait ce sur quoi on doit progresser."

LA RÉCUPÉRATION

"Dans ces rencontres, il est difficile de gérer la récupération physique et mentale. Il y a des moments de récupération est des moments où on doit se reconcentrer. Pour l'instant aujourd'hui (hier), la priorité c'est la récupération et on ne se projette pas encore sur le match de samedi parce que ce serait un danger de le faire trop tôt. Demain (aujourd'hui), on va basculer dans ce match là."

L'HORAIRE

"L'horaire de cette rencontre accroît encore un peu plus les difficultés mais il faudra s'y accommoder. On est est déjà confronté à ça avec les matches à 15h, à 20h, à 21h. Il y a eu un aménagement ces dernières années avec un aspect commercial du foot qui a changé. Mais 13h30, c'est encore particulier. L'organisme des joueurs a une horloge biologique et là, on modifie tout. On sait que la télévision fait vivre le foot donc à partir de là, ce sont eux qui décident des horaires. L'aspect sportif passe au second plan."

LE RISQUE ?

"On voit déjà dans les rencontres qui se jouent à 15h, en plus de températures élevées parfois, notamment en période estivale, ça donne des matches avec beaucoup moins de rythme. Jouer à 13h30, indépendamment de l'aspect climatique parfois, les organismes sont plus endormis. Je pense que c'est surtout sur la qualité des matches que ça a des répercussions."

MODIFIER L'HORAIRE DES SÉANCES

"Non. Je me souviens, il y a dix ans de ça environ, les matches à 14h sont apparus et toutes les équipes cherchaient comment s'organiser. Certaines faisaient toutes les séances à cet horaire et ça a été négatif. En réalité, on trouble tout chez les joueurs. Finalement, les formations qui avaient essayer juste une fois à cette heure-ci, avaient fait la différence."

LE PROGRAMME

"Les joueurs ont joué ont fait de la récupération ce matin (hier). Demain (aujourd'hui), la séance ne sera pas une séance classique d'avant-match. Il s'agira essentiellement de récupération. Quand on a deux jours et qu'on joue le soir, on peut récupérer un peu plus avec la sieste. Là, ce n'est pas possible."

RAPPORTS DE FORCE PAS ÉTABLIS EN L1

"C'est ce qu'on ressentait depuis le début de la saison mais c'est encore plus vrai avec la soirée de mercredi soir. Elle n'a pas vraiment aidé à situer certaines valeurs."

L'OLYMPIQUE LYONNAIS

"En ce qui concerne cette équipe lyonnaise, on connaît déjà le potentiel individuel. Là où ça peut jouer, c'est sur l'état d'esprit. On n'a aucune certitude. Est-ce qu'il vaut mieux rencontrer une équipe qui reste sur des contre-performances et qui risque d'avoir une réaction ou alors qui peut pécher par excès de confiance ? C'est une équipe qui a un gros potentiel, notamment sur le plan offensif. Maintenant, la crainte, c'est d'avoir une équipe remobilisée pour nous recevoir."

NICOLAS PALLOIS

"Je ne connaissais pas tous les joueurs à mon arrivée mais Nico', par contre, oui. Ça fait un certain temps qu'il joue dans le championnat de France à présent. Oui, il m'étonne dans ses performances, de manière très positive. On connaissait son impact athlétique, sa puissance mais il n'y pas que ça. Tactiquement, il ne fait pas de faute et je dirais même que sur le plan de la relance, il me surprend. Tout comme lui, Andrei Girotto est très performant. On ne va pas tout ramener à un ou deux joueurs mais ce binôme est l'un des atouts majeurs de notre bon début de saison. Hier soir, Fabio a également été très bon."

CRISTIAN BENAVENTE

"C'est un bon footballeur. Après, dans un match comme hier, il y a beaucoup d'intensité et c'est la grosse difficulté de la Ligue 1. Il y a une telle pression permanente sur le porteur, que les joueurs habitués à un autre championnat peuvent éprouver plus de difficultés. Je prends l'exemple du match d'hier, il s'agit d'un pressing contre un autre pressing. Pour Cristian, il a eu une préparation un peu tronquée parce qu'il est arrivé tardivement. Ça se fait peu à peu. Je pense, par exemple, que dans un match comme à Strasbourg, sans avoir de certitude, c'est une rencontre où il aurait eu du mal à s'exprimer."

LES MISES AU VERT

"Le problème avec la systématisation des mises au vert, c'est qu'elles ont un effet inverse. Elles doivent favoriser la concentration et quand on les répète, de façon systématique, ça a un effet inverse. Les joueurs peuvent être "endormis". C'est pour cela qu'il faut le faire de la manière la plus intelligente possible."

UN GROUPE JOUEUR

"Il est très joueur, je l'ai encore vu ce matin (hier) dans la séance. On ne fait pas tout bien mais il y a une vraie envie de jouer, de proposer du jeu. Jouer sous pression, on le fait déjà lors de nos entraînements."



O. Lyonnais - FC Nantes

8ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 28 septembre 2019, 13h30
Groupama Stadium


Par M.G